29 09 2015 - Nikos Zompolas

Dom Juan - Molière

Dom Juan est une pièce du XVIIe siècle qui oscille entre comédie et tragédie. Myriam Muller a fait une interprétation contemporaine d’un sujet plutôt moral, qui néanmoins résiste au temps. Sa mise en scène était captivante, dynamique, même cinégraphique. La scénographie, les lumières et la musique ont beaucoup contribué. Jules Werner et Valéry Plancke, alias Dom Juan et son valet Sganarelle étaient remarquables.

L’extrait du programme explique l’essential:

Après des textes d’aujourd’hui, Myriam Muller met cette fois en scène une œuvre du XVIIe siècle, mais dont l’interpellation est toujours contemporaine: Dom Juan de Molière. Dom Juan ou le festin de Pierre est une œuvre d’une intensité exceptionnelle, énigmatique et difficile à catégoriser: comédie, tragédie, conte moraliste? La pièce raconte les deux derniers jours de Dom Juan, les étapes d’un effondrement, d’une descente aux enfers. L’histoire d’un suicide. Dom Juan transgresse tous les codes moraux, sociaux et religieux de son temps. Il est oisif, vit au crochet de tous, créanciers et famille. C’est un homme à qui l’on a donné la permission de tout faire, et notamment de tuer. Sa caste lui assure l’impunité. Il est le reflet d’une société en crise qui place ses envies et ses désirs personnels avant tout.


Mise en scène Myriam Muller

Assistant à la mise en scène Antoine Colla

Scénographie Jeanny Kratochwil

Lumières Philippe Lacombe

Musique Bernard Valléry

Costumes Caroline Koener

Avec Dom Juan Jules Werner, Sganarelle Valéry Plancke, Elvire Garance Clavel, Gusman Renelde Pierlot, Charlotte Caty Baccega, Mathurine Delphine Sabat, Pierrot Brice Montagne, Dom Louis Marja-Leena Junker, Dom Carlos Mathieu Moro, Dom Alonse Fabio Godinho, Le Pauvre Franck Sasonoff, M. Dimanche Alain Holtgen

Production Les Théâtres de la Ville de Luxembourg Coproduction Théâtre d’Esch Avec le soutien de Mierscher Kulturhaus

Création au Grand Théâtre le 29 septembre 2015